[Africa Diligence] Le marché marocain s’ouvre aux exportations américaines de viande de la volaille. Alors que Rabat interdisait jusque-là les importations de cette catégorie d’aliment pour des raisons de sécurité alimentaire, le gouvernement marocain vient d’autoriser leur accès  à son marché.

Selon les premières estimations, le marché marocain devrait représenter pour les volaillers américains environ 10 millions de dollars par an dans un premier temps. Soit une toute petite part des ventes américaines de viande de volailles à l’étranger, qui se sont élevées en 2017 à 4,3 milliards de dollars.

Mais cet accord intervient au moment où les nombreuses taxes à l’importation imposées par Washington commencent à déstabiliser le secteur agricole aux États-Unis. L’administration de Donald Trump a déjà annoncé fin juillet 2018 une aide d’urgence de 12 milliards de dollars destinée aux agriculteurs mis en difficulté par « les représailles tarifaires illégales » à l’instar des producteurs de soja, de porc, de fruits, de riz ou de lait. Mais les autorités ont aussi promis de promouvoir les produits américains à l’étranger.

Fin juillet, Donald Trump et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker ont aussi conclu une sorte d’armistice commercial prévoyant entre autres de plus grandes importations de soja en Europe.​

La Rédaction (avec AFP)

Dans le même ordre d’idées, lire :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici