[Africa Diligence]  S’il est vrai que l’industrie touristique permet à la jeunesse africaine de sortir du chômage, davantage elle contribue à rehausser l’image de l’Afrique au près des potentiels investisseurs.

21 millions. C’est le nombre de personnes qu’emploierait le secteur touristique sur le continent africain, selon des chiffres avancés par Amani Abou-Zeid, commissaire de l’Union africaine (UA) chargée de l’infrastructure, de l’énergie et du tourisme, lors de la 61ème conférence de la Commission de l’Organisation mondiale du tourisme pour l’Afrique. Selon les propos de la responsable, relayés par le site de l’UA, ce nombre représente environ 6,5% de la main-d’œuvre totale du continent. Ceci permettrait au secteur touristique de surpasser les secteurs manufacturier et bancaire dans le classement des secteurs contribuant le plus au Produit intérieur brut (PIB) global du continent.

Ainsi, selon les statistiques de l’Union africaine, l’industrie touristique représenterait près de 8% du PIB du continent, avec une valeur estimée à plus de 160 milliards $. Pour améliorer la productivité du secteur, la responsable a indiqué que plusieurs projets seront prochainement mis en œuvre pour promouvoir le tourisme sur le continent et améliorer l’image de l’Afrique, afin d’attirer de nombreux touristes en provenance des autres continents, ainsi que les investisseurs étrangers.

Notons que, pour atteindre ces objectifs, l’institution panafricaine compte s’appuyer sur la création du marché unique du transport aérien africain et la zone de libre-échange continentale africaine dont la mise en place devrait permettre de « stimuler le secteur du tourisme en Afrique ».

Le tourisme étant un puissant vecteur de croissance économique et de création d’emplois, le continent africain a de nombreux atouts pour faire de ce secteur l’une des voies de son émergence.

La Rédaction (avec Diouf Babacar)

Dans le même ordre d’idées, lire :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici