[Africa Diligence] Le vide crée par l’absence de salles de cinéma a donné lieu, depuis la fermeture de celle-ci à la fin des années 1990, à une prolifération des vidéo-clubs. Mais aujourd’hui, on semble assister à une renaissance de l’industrie cinématographie au Congo. En effet, Canal Olympia Afrique compte investir dans l’industrie cinématographique dans ce pays.

« Nous avons échangé sur le projet de développement d’une salle de spectacle et de cinéma à Poto-Poto, plus près de la basilique Saint-Anne, sur un terrain de six kilomètres carrés », a indiqué le directeur développement Canal Olympia à sa sortie d’audience.

Le groupe français a déjà construit deux salles de cinéma et de spectacles à Pointe-Noire, capitale économique du Congo, et veut également en construire d’autres à Brazzaville. Il est le cinquième de l’industrie cinématographique sur le continent Africain.

Après plusieurs années d’absence, la magie des grandes salles de projection du 7e art pourrait être de retour au Congo Brazzaville. Les personnalités du monde culturel et politique pourront revivre la projection des films réputés.

« Investir dans l’industrie cinématographique en Afrique, c’est redonner le goût d’aller au cinéma et d’être les promoteurs des films africains sur le continent. Nous allons signer des partenariats avec les grandes maisons de distribution internationales de façon à alimenter la salle des films internationaux et également avec des distributeurs des films africains. », a ajouté Lionel Labarre.

De l’emploi

Les salles de cinéma, musique, spectacles : Canal Olympia, c’est la combinaison des savoir-faire du groupe Vivendi. Canal Olympia rappelle deux marques phares associant la richesse des contenus de Canal+ et l’expertise. Vivendi entend développer le premier réseau de salles de cinéma et de spectacles en Afrique, et participer ainsi à la création de nouveaux lieux de vie dédiés au divertissement et à la culture sur le continent.

Selon le directeur de développement Canal Olympia, la société veut construire trente, quarante salles de spectacle, ou plus, en Afrique subsaharienne.

Hormis la ville de Pointe-Noire, une source d’information nous renseigne que cette société a déjà construit, deux salles à Ouagadougou, deux au Cameroun, deux au Benin et, très prochainement, elle s’investira aussi au Ghana et en Gambie. Toutes les salles construites sont alimentées par l’énergie solaire.

« Les salles de cinéma ont déserté le continent africain depuis plusieurs années. Donc, il y a un nombre d’espaces, non seulement pour diffuser certains films, mais aussi pour assurer la promotion des artistes par Vivendi. », a-t-il indiqué.

Éco-responsable et autonome en énergie

Dans les pays où cette entreprise cinématographique s’est installée, les salles sont alimentées par un système d’énergie solaire. Éco-responsable, les salles de 300 places sont également autonomes en énergie grâce à un système de panneaux solaires et de batteries électriques permettant une alimentation diurne et nocturne, installé derrière l’infrastructure.

La Rédaction (avec Fortuné Ibara)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici