[Africa Diligence] Le 30 mai 2018, les MBA ESG, en partenariat avec le CAVIE, a reçu Claude REVEL, Ali LAIDI et Guy GWETH dans le cadre d’une conférence de haut niveau sur le rôle de l’intelligence économique dans la conquête des marchés africains. En toile de fond : le lancement, à la rentrée 2018, du MBA « Intelligence Economique et Marchés Africains » tant attendus des participants.

L’Ecole Supérieure de Gestion (ESG) du groupe Studialis-Galileo en partenariat avec le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE), a reçu Claude Revel (Déléguée interministérielle française à l’intelligence économique entre 2013 et 2015),  Ali LAIDI (politologue, chercheur à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques ; spécialiste de la guerre économique) et Guy GWETH (fondateur de Knowdys Consulting Group et président exécutif du CAVIE) dans le cadre d’une conférence intitulée : « Intelligence économique et marchés africains : défis et ressources ». Il y avait, en toile de fond de cet évènement, le lancement à la rentrée 2018 du très attendu MBA « Intelligence Economique et Marchés Africains ».

Dopée par une démographie galopante, soutenue par la montée en puissance d’une classe moyenne qui consomme immodérément, encouragée par l’amélioration du climat des affaires ; la croissance que connaît l’Afrique depuis le début de la décennie 2000 est non seulement inégalée mais en plus contribue de façon progressive à lever le voile sur les perceptions de l’Afrique. Jadis  associée dans le reste du monde, aux guerres, aux pandémies et aux famines, l’Afrique révèle aujourd’hui un autre visage, objet de toutes les convoitises et indiscutablement la « nouvelle frontière de la croissance mondiale ». L’Afrique, c’est la terre de toutes les opportunités.

Saisir lesdites opportunités requiert les compétences opérationnelles les plus pointues en termes de veille et d’anticipation, de renseignement humain, de sécurisation des données, de pratique de l’influence mais surtout une parfaite maîtrise des spécificités du territoire africain. Pour les entreprises locales ou internationales qui partent à la conquête de cette belle dame, le besoin de professionnels pétris de connaissances et aguerris aux enjeux internationaux de compétitivité ne s’est jamais fait aussi pressant. Cela pause toute la question de la formation qui convient à ce type de terrain.

Déléguée interministérielle française à l’intelligence de 2013 à 2015, Claude REVEL a effectué un tour de piste des fondamentaux de l’intelligence économique. Après quoi elle s’est appesantie sur les stratégies d’influence en évoquant la puissance de leurs effets dans la conquête des marchés. Elle a affirmé, sans l’ombre d’un doute, que ce MBA répondra avec précision aux défis posé par la conquête des marchés africains.

Convaincu de la pertinence du MBA, Ali LAÏDI, chercheur associé à l’IRIS, journaliste, écrivain et présentateur français de télévision ; s’exprimant en tant que spécialiste de la guerre économique a remarquablement dressé un tableau général autour de la question en évoquant particulièrement le comportement agressif de certains acteurs dans la conquête des marchés internationaux en général et en Afrique plus précisément en ne manquant pas de mentionner la capacité du MBA à octroyer les ressources pour y faire face et au-delà, générer un modèle capitaliste proprement africain.

Le fondateur de KCG, président du CAVIE et leader du conseil en intelligence économique et due diligence sur les marchés subsahariens était présent en qualité d’expert mais aussi en tant que Responsable du MBA Intelligence Economique et Marchés Africains. Allant au-delà des compétences évoquées plus haut il a éloquemment interrogé le caractère déterminant que revêt le renseignement humain dans la collecte de l’information utile à la prise de décision des opérateurs économiques dans le contexte africain, une compétence particulière contenue dans la formation présentée. « Démarrant là ou se sont arrêtés les meilleurs », ce MBA est taillé sur mesure pour générer des professionnels d’un type nouveau, selon GWETH.

Animée par Annie MUTAMBA, lobbyiste chez MERIDIA Partners, et membre du CAVIE, la conférence a également connu l’intervention de Alain KRUGER, Directeur des MBA ESG qui a présenté le parcours de l’institution ainsi que ses domaines de compétences auprès des nombreux participants présents, issus du monde professionnel, universitaire et estudiantin. Ces derniers ont passionnément interagi avec les intervenants. Le cocktail qui a fait suite a permis une poursuite des discussions dans un cadre plus convivial.

Beaugrain Youmane DOUMONGUE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici