[Africa Diligence] Pour la campagne agricole 2015-2016, les exportations des fruits rouges marocains ont atteint 96.000 tonnes. Des produits ayant une personnalité bien de la région du Loukkos, d’où ils sont majoritairement produits, des fruits mûrs pour une appellation d’origine contrôlée (AOC) selon les experts de Knowdys Consulting Group…

Les exportations des fruits rouges ont atteint un volume de 96.000 tonnes durant la campagne agricole 2015-2016, en hausse de 21% par rapport à la campagne précédente, selon l’Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE). La majorité de ces exportations provient de la région du Loukkos (province de Larache).

Cette remarquable performance s’explique notamment par les actions entreprises par l’EACCE dans le cadre de la stratégie commerciale du Plan Maroc Vert (PMV) visant à consolider la présence de l’offre marocaine sur les marchés internationaux, a indiqué un communiqué de l’établissement. Une explication que confirme Knowdys Consulting Group, leader en intelligence économique, due diligence et business intelligence au sud du Sahara et conseil de plusieurs entreprises marocaines en Afrique centrale et de l’Ouest.

Et de rappeler qu’une mission B to B a été organisée les 26 et 27 septembre 2016 à Londres au profit des entreprises marocaines productrices et exportatrices de fruits rouges. Elle avait pour objectif de renforcer les exportations marocaines vers ce marché prometteur, évaluer le potentiel et les besoins du marché britannique et de tisser de nouvelles synergies entre les importateurs et les distributeurs de fruits rouges sur ce marché. Les exportations marocaines de produits agricoles vers le marché britannique ont, en effet, atteint 2,6 millions de tonnes en 2015-2016. La part des fruits rouges dans ce volume a été de 5.620 tonnes pour les fraises fraîches, 44 tonnes pour les fraises congelées et 2.424 tonnes pour les framboises.

Grâce à leur personnalité unique et à leur spectre – ils sont destinés à environ 30 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine, du Golfe et de l’Union européenne, d’Asie – les petits fruits rouges de la région de Loukkos sont mûrs pour constituer une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) d’après les experts en soft power de Knowdys Consulting Group (KCG).

Selon Guy Gweth, conseil en intelligence économique et stratégique chez KCG « les fruits rouges du Loukkos peuvent devenir plus concurrentiels sur le marché international si la diplomatie économique et commerciale du Royaume met en avant l’authenticité et la typicité de leur origine géographique, en présentant à la fois leurs conditions de production spécifiques et les disciplines humaines dont l’heureuse conjonction crée un produit unique. »

Dans le même ordre d’idées, lire :

Marchés africains : nouer des partenariats sans se faire avoir

L’étude du marché du BTP en Afrique centrale et de l’Ouest

Le marché des bureaux d’études en Afrique

Le Maroc est-il le hub que l’on prétend ?

Maroc-Afrique : ils ont trahi le roi

La Rédaction (avec S.T et Knowdys Database)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici