[Africa Diligence] Le 20 juin 2015 au colloque international du CERDOTOLA, le Dr Isidore Pentecôte Bikoko a montré la nécessité d’exploiter les TIC dans la vulgarisation des langues et des cultures africaines. Pour ce chercheur africain, c’est un tremplin à l’innovation et le facteur d’émergence des grandes nations.

« Tout a été dit, et l’on vient trop tard, depuis qu’il y a des hommes, et qui pensent. » Cet aphorisme de Jean de La Bruyère dans son œuvre Les Caractères pontifie la « Querelle des Anciens et des Modernes », visible et lisible dans le contexte africain, à l’aune de l’émergence ambitieuse des politiques de développement formulées par les accords multilatéraux.

En effet, de l’audace progressiste de la jeunesse à la grandeur éternelle des Anciens, « champions de la tradition », se crée un fossé, dont les rudiments calquent aujourd’hui les fractales sociopolitiques qui oblitèrent la mémoire : celle de l’espérance vaine et/ou de l’attente différée. Pour Dr Isidore Bikoko, il ne s’agit pas de déterminer pourquoi la jeunesse veut s’imposer comme le maillon fort de la croissance en Afrique. Il faut plutôt voir comment à l’aune des nouvelles technologies, cette jeunesse peut contribuer à la promotion des valeurs africaines, des traditions aux langues, de la culture à l’habitus social, a déclaré cet éminent chercheur.

Ce faisant, l’arborescence méthodologique qu’il a proposée pour élucider cette problématique passe par une évaluation sociohistorique et les enjeux sociopolitiques. Ces deux concepts font appel à l’exploitation des NTIC dans la vulgarisation des langues et des cultures africaines. Le Docteur en littérature comparée rappelle que c’est une dialectique de la révolution positive, qui est centrée sur la transcendance des stéréotypes et des masques d’une part. Et d’autre part, une motivation expressive qui dépasse l’obstacle épistémologique de la querelle et sa connotation chicanière pour faire prévaloir le déni du conservatisme et du conformisme. C’est un tremplin à l’innovation, facteur d’émergence, étymon idéologique des grandes nations

Isidore Pentecôte Bikoko est titulaire d’un Doctorat / Ph.D. en Littérature comparée, Chargé de Cours au Département de français et études francophones de l’Université de Donald (Cameroun). Il mène une activité scientifique florissante sur les problématiques actuelles de la francophonie. Ces différents travaux lui ont valu une mobilité au Centre International d’Études Francophones (CIEF) de l’Université Paris IV-Sorbonne, où il est désormais Chercheur associé. Il est également l’auteur de plusieurs articles dont le plus transdisciplinaire : « La culture de l’Universel ou l’épistémè bestonienne » (2014) ; et co-auteur d’un ouvrage : La Littérature-médecine. Émergence et radiance de la critique socio pathologique en francophonie (L’Harmattan, 2015).

La Rédaction (Avec le CERDOTOLA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici