[Africa Diligence] Avant l’arrivée de Dangote ciment au Cameroun en 2016, le marché de la cimenterie était dominé par la société Cimencam. Trois ans plus tard, la société du milliardaire nigérian a peu à peu grignoté les parts de marché du ciment au point d’être déjà considérée comme la reine de la cimenterie au Cameroun.

Les chiffres sont rendus publics par le ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat). Selon des estimations faites, en 2019 Dangote ciment va atteindre une capacité de production de 3 millions de tonnes en 2019 et sera devant les Cimenteries du Cameroun (Cimencam) qui va produire à la même période 2 millions de tonnes de ciment.

Si on compare les parts de marchés que Dangote ciment détiendra l’année prochaine par rapport à l’année passée 2017, on note qu’il y a une légère évolution. En 2017 l’entreprise du célèbre homme d’affaires nigérian Dangote avait 41% de parts de marchés comme Cimencam. Chacune de ces deux entreprises avait une capacité de production située à 1500 tonnes.

D’après les prévisions donc, l’année prochaine, l’entreprise Ciment d’Afrique (Cimaf) occupera la troisième place du classement avec une capacité de production de 1,5 millions de tonnes et 22% des parts de marchés. Medcem Cameroun filiale du groupe Eren Holding détiendra 3% desdites parts de marchés.

Que ce soit pour Dangote ciment que pour Cimencam, Medcem ou encore Cimaf, ces entreprises envisagent ces capacités de production grâce à la construction de nouvelles usines. Dangote entend construire une usine à Yaoundé d’une capacité de 1,5 million de tonnes.

La Rédaction (avec Teles Relay)

Dans le même ordre d’idées, lire :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.